Les conduits de fumée servent à évacuer les gaz émanant d’un appareil de production de chaleur à combustion. Mais comment fonctionne un conduit de fumée ?

Pour beaucoup d’installations classiques, dont celles de chauffage au bois disposant d’un appareil indépendant, le conduit de fumée doit assurer seul l’évacuation des fumées vers l’extérieur et fonctionne dans ce cas en tirage naturel.

 

Le tirage thermique d’un appareil, exprimé en Pascal (Pa), correspond à la force motrice nécessaire pour permettre l’évacuation des fumées en tirage naturel. Cette force motrice naturelle est confrontée aux autres forces de résistance exercées au sein de l’installation, soit celles de l’admission d’air frais, de l’appareil de production de chaleur ou encore des conduits de fumée et de raccordement. La force motrice est proportionnelle à la hauteur du conduit ainsi qu’à la différence de température entre les fumées générées et l’air extérieur.

Les forces de résistance de l’installation dépendent des dimensions du dispositif (longueur, section, forme), des états de surface, des cheminements, des variations brusques d’écoulement mais aussi des caractéristiques des appareils construits par les fabricants.
Les systèmes de ventilation existants dans les habitations peuvent également jouer un rôle dans la résistance.

Faire fonctionner un conduit dans les bonnes conditions
grâce à QUICK CALCULATION

Pour que le conduit puisse fonctionner correctement, sans risque de refoulement de fumée dans le logement ou d’encrassement prématuré, le tirage thermique doit être supérieur à toutes les forces de résistance de l’installation. De plus, la température des fumées à la sortie du conduit doit être supérieure au point de condensation.

Pour ce faire et conformément à la norme européenne EN 13384-1, il est nécessaire de calculer avec précision le dimensionnement adéquat du conduit. Cependant, ces calculs s’avèrent complexes et techniques lorsqu’ils ne sont pas automatisés.

C2AP a donc développé pour vous « Quick Calculation », un logiciel de calcul simple et ergonomique pour vous permettre de réaliser le dimensionnement de nouvelles installations mais aussi de vérifier des installations existantes, rapidement et en toute autonomie.

Identifiant : Test / Mot de passe : Beta1.-

Implanter un conduit au bon endroit
grâce à ZONE 1 ELARGIE

La force du vent est également un facteur clé à prendre en compte pour assurer le bon fonctionnement d’un conduit de fumée. En effet, le vent peut provoquer des surpressions au niveau des débouchés d’un conduit selon la position de celui-ci par rapport au toit et aux obstacles environnants.

La réglementation impose de prendre en compte ce risque et propose par défaut un positionnement sécuritaire strict. Il est donc primordial de positionner le conduit de fumée dans une zone dépourvue de surpression.

Ainsi, C2AP a mis au point « Zone 1 Elargie », un outil vous permettant de définir précisément la position optimale du débouché d’un conduit de fumée, en accord avec les normes européennes et dans le respect de l’arrêté du 22 octobre 1969 en vigueur en France.

Identifiant : Test / Mot de passe : Beta1.-